Voeux 2021

2000 vint et UN peu dur les vœux cette année,

UN peu dur les belles phrases au sens si étherable,

UN désir de concret, une UNcarnation des belles valeurs de joie, de partage, d’amour, de quotidien enracinée dans UN réel fertile et élancée vers UN rêve d’Humanité bienveillante, courageuse et joyeuse

UN contre-pied urgent car par peur de la mort, tout ce qui permet de faire société est masqué et la peur gouverne. Elle accule l’humain à ses réflexes de survie primitifs : face au danger 3 solutions : fuite, inertie ou attaque. Naturellement la situation se résout assez vite : soit le danger est fatal, soit il est éloigné et la vie reprends son cours, festivement, jusqu’à la prochaine fois et jusqu’à la dernière fois, qui fait partie aussi du cycle de vie.

Depuis que « Nous sommes officiellement en guerre » contre le covid, le stress omniprésent occulte toute vision globale et à long terme et la vie ne peut « légalement » reprendre son cours avec ses ressourcements de partage, de chaleur humaine, de joie des sourire et puis … petit détail, la joie de la liberté est confisquée. La légitime colère que cela suscite est illégalisée et la peur monte encore. Le gouvernement fait miroiter un vaccin libérateur et à l’inocuité très controversée, pour revenir à une « vie normale » ; une vie normale dans laquelle le confinement fait consentir à une augmentation de temps de vie capté par les écrans, une omniprésence du contrôle numérique, où les dépenses énergétiques pour des technologies robotisantes au détriment de l’humain sont vus comme un progrès indispensable.

Mais cette « vie normale », si elle est au service d’une économie de prédation détruisant ressources et humains, est un état de guerre, dont le covid est une conséquence ! Les fermeture abusive pour ce second confinement des commerces de proximité, obligent à demander des aides publiques. Ceci aggrave la dette des états et justifiera des politiques d’austérité amenant de nouvelles crise sanitaires et sociales…. Cette guerre là, elle existe depuis bien longtemps au profit de puissants ( d’argent) qui croient pouvoir s’extraire de l’humanité et de la nature. Les réalités du changements climatique et de la crise énergétique les rattrapera aussi s’ils persistent à entraver la transition, non vers le numérique, mais vers une économie décarbonnée.

Alors pour sortir au plus vite de cet état de guerre  passons dans tous les domaines à l’économie de contribution. Chaque ressource, y compris humaine, y est soignée et enrichie par les échanges. L’agriculture paysanne est intrinsèquement dans cette économie vertueuse, pour peu que l’entraide locale soit de mise, que les relais permettent à chacun d’avoir son état d’équilibre et de santé. Les fermes, commerces, entreprises oeuvrant pour la résilience des territoire ,et non sous le spectre de la concurrence, sont sources de santé et de revenu pour une société inclusive où chacun contribue au bien commun. Alors cultivons les structures où l’humain expérimente la coopération, l’inclusion, l’entente avec un tiers, la reconnexion avec la nature, construisons de la paix dès que possible!

UN peu dur les vœux cette année, obligation d’inventer, d’innover, de créer et sans image, j’vous laisse regarder autour de vous ou… sous vos paupières si besoin et faire le choix de vivre !

Et, en fertilisant je vous invite à découvrir CAMPAGNES SOLIDAIRES (http://confederationpaysanne.fr/campagnes_solidaires.php?dernier=1), Terre à Terre, Terre à Ciel car se pencher sur la terre avec joie chaque jour c’est qu’on y voit le ciel et pourquoi pas Terre à Cheval de ci de là, un p’tit grain de folie, un élan partagé, une fougue apprivoisée et contagieuse, évidemment en soignant au petit jour et sous clair de lune, UN vivant quotidien !

Et puis le dernier arrivé au débourrage, bel espagnol de 5 ans, se nomme FREEDOM!

Au très grand plaisir de vous voir! Prenez soin de vous et de nos libertés!

COUVRE-FEU et Bien-être…animal

Mise à jour, ou à nuit… , le 16 décembre 2021.

Bonjour à toutes et tous,

Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année, qu’elle soit surtout très nouvelle, pleine de liens, de croisements, de connexions réelles, de joie … de tout ce qui vivifie la santé et la liberté!

Sous le couvre-feu, il vous est possible de continuer à venir assurer le bien-être des chevaux aux horaires habituels sauf: CHANGEMENT D’HORAIRE POUR LE SAMEDI : Cours débutant passant à 16h15 en selle, ainsi les Galop4 et plus peuvent venir assurer le bien être des chevaux à partir de 17h15.

Voici ci-dessous les attestations téléchargeable ( case 2 à cocher)

Et le communiqué de la FFE:

« Chère dirigeante, Cher dirigeant,

A la suite des annonces du Premier Ministre et de nos discussions avec les services de l’Etat, nous vous informons des dernières mesures Gouvernementales et des avancées obtenues pour l’équitation.

Le couvre-feu à 18h pour l’ensemble du territoire métropolitain commence le 16 janvier 2021 pour une durée minimale de 15 jours.

La pratique équestre devra permettre un retour à domicile au plus tard à 18h. Chaque dirigeant doit organiser les activités afin de respecter cette obligation.

Pour les seuls cas où les soins et l’activité nécessaires au bien-être des équidés n’ont pu être assurés avant 18h, les propriétaires et les cavaliers peuvent accéder après 18 h aux établissements équestres en application du protocole sanitaire FFE du 10 novembre 2020.

Dans ce cas, tout déplacement doit se faire muni des justificatifs nécessaires et en particulier de l’attestation émise par la plateforme Covid de la FFE.

Cette mesure doit être mise en œuvre de façon extrêmement raisonnable dans les seules situations pouvant être justifiées en cas de contrôle. Cela concerne notamment des personnes en activité professionnelle dont les horaires ne permettraient pas d’assurer ces soins avant 18h en semaine.

Cette tolérance après 18h ne permet pas l’organisation de cours d’équitation.

Des dérogations supplémentaires restent possibles à l’appréciation du Préfet selon la situation de chaque département.

Pendant cette période avec couvre-feu les manèges équestres sont assimilés à des ERP de type Plein air (PA).

Ils ne sont pas concernés par la suspension des activités sportives en intérieur pour les publics mineurs comme majeurs.

La pratique dans les Etablissements recevant du public de plein air (ERP de type PA) demeure possible pour tous les publics, mineurs comme majeurs. Pour les publics majeurs, les sports collectifs restent interdits.

Dans tous les cas, il est impératif de maintenir l’application des protocoles sanitaires en vigueur (distanciation, port du masque avant et après la pratique, gestes barrières, désinfection).

Des dérogations sont maintenues pour des publics prioritaires, à savoir les sportifs en situation professionnelle, sportifs de haut niveau et autres sportifs inscrits dans le Parcours de performance fédéral, personnes en formation universitaire ou professionnelle, personnes détenant une prescription médicale APA et personnes en situation de handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique.

Avec l’équipe de la Fédération, les Comités régionaux et départementaux d’équitation, nous restons mobilisés pour préserver les activités équestres durant cette crise.

Bien à vous,

Serge Lecomte

Président de la FFE »

Logo (R)évolution, rêvolution à incarner…

Samedi 24 octobre, nous étions une soixantaine de bipèdes pour l’inauguration multiple, riche de rencontre et de confiance en un avenir commun (ET LÀ MAINTENANT IL FAUT LE FAIRE ADVENIR VITE). C’était entre autre la présentation du nouveau logo de Ôcheval, je (Laëtitia) vous partage le texte que j’ai, partiellement, dit avec Lord.

Continuer la lecture de « Logo (R)évolution, rêvolution à incarner… »

28 novembre: EN SELLE!

Mise à jour du 26 novembre: EN SELLE!!!!

Reprise des activités en extérieur pour TOUS à partir du samedi 28 novembre 🙂 Qu’il est bon de vous retrouver tous et en belle forme!

Nous reprenons les cours aux horaires habituels.

Sauf lundi soir: Cours galop 5 et + avancé à 18h30 en selle et Cours d’équitation centrée avancé à 19h30 en selle.

Pour rattraper les quelques 500h de cours qui n’ont pu être effectuées durant ce mois de novembre, merci de le faire au maximum sur les cours déjà en place lorsqu’il y a des places disponibles.

Poney 3-5ans: 2 places le mercredi à 10h15.

Galop 1 poney: 2 places le mardi 17h, 2 places le mercredi 9h15.

Galop 2 poney-cheval, équitation centrée: 5 places le samedi à 17h15

Galop 3-4: 4 places le mardi à 19h, 1 place le mercredi 15h, 1 place le samedi à 9h15, 1 place le samedi 15h.

Galop 5 et + : 1 place le samedi 16h15.

Mise en place d’un cours le jeudi soir à 18h tous niveaux à partir de 10 ans: 8 places. Merci de vous inscrire dans le Registre de cours, ce créneau sera maintenu s’il y a un minimum de 4 cavaliers y prenant part.

Il y aura quelques possibilités de rattraper sur des stages à raison de 3 cours par demi-journée de stage. A savoir cette solution n’est pas du tout durable pour l’école d’équitation, je vous remercie donc de profiter autant que possible des cours en place.

Si vous êtes en manque de prose officielle voici:

« Conformément aux informations communiquées hier soir par la FFE, Monsieur Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et Madame Roxana MARACINEANU, ministre déléguée en charge des Sports, viennent confirmer ce soir la reprise de l’équitation.

Sans attendre la publication du décret, nous vous confirmons les informations suivantes :

A compter du samedi 28 novembre 2020 :

Pratique de l’équitation dans les équipements recevant du public de plein air (ERP de type PA)

Les publics mineurs sont autorisés à reprendre toutes les activités équestres encadrées, individuelles ou collectives, dans le cadre de leur club, association, dès lors qu’elles se déroulent en plein air, c’est-à-dire y compris dans les équipements sportifs de plein air (ERP de type PA).

Jusqu’au 15 décembre minimum, leur pratique sportive devra respecter les règles de distanciation.

Pour les personnes majeures, la pratique de l’équitation redevient possible dans les équipements de plein air que constituent les établissements équestres, de manière individuelle ou encadrée par un club ou une association dans le respect de protocoles sanitaires renforcés. Et toujours dans le strict respect de la distanciation et avec une attestation de déplacement dérogatoire (3h/20km).

Pratique de l’équitation dans l’espace public

La pratique sportive qui constitue un motif dérogatoire de sortie, pourra désormais s’effectuer de manière individuelle dans un périmètre de 20km autour du domicile, dans la limite de 3 heures et une fois par jour, sous réserve d’être muni d’une attestation de déplacement. Toute pratique sportive collective demeure exclue.

La pratique de tous les sports de nature, dont l’équitation, est ainsi autorisée dans le respect de la distanciation entre les personnes.

Pratique de l’équitation par les publics prioritaires

Les publics prioritaires que sont les sportifs professionnels, les sportifs de haut niveau, les groupes scolaires et périscolaires, les personnes en formation universitaire ou professionnelle, les personnes détenant une prescription médicale APA et les personnes à handicap reconnu par la MDPH ainsi que l’encadrement nécessaire à leur pratique, sont autorisés à déroger aux restrictions en vigueur.

Consulter les conditions de reprise des activités sportives

Consulter le communiqué du ministère des sports

Consulter les actualités FFE liées à la crise sanitaire« 

Mise à jour du 11 novembre

Le beau Massoud du Laris, de la Ferme de Gorges, le papa du poulain que porte Angie 🙂! Pour tous les cavaliers à l’année, plus de nouvelles doivent vous être adressées par mail , si vous ne recevez rien, vérifiez vos spam svp ou envoyez-moi un petit mail à ocheval@ocheval.net , comme ça je serai sûre d’avoir la bonne adresse mail 😉 Prenez soin de vous ! Laëtitia
Continuer la lecture de « 28 novembre: EN SELLE! »

Dimanche 1er novembre à 10h00 : vive le dentiste !

Les conférences croisées Dentisterie équine et humaine ont évidemment été annulées.

Par contre, le dentiste est venu prendre soin des équidés.

Pour avoir un aussi beau sourire que votre cheval… du moins, avant d’avaler les dernières châtaignes 🙂

Après le beau moment d’inauguration du manège d’Ôcheval et de son
toit made in « Centrales Villageoises« , avec, outre les discours
officiels, des démonstrations équestres, un texte de Fred Vargas, des
sketches des Tisserands du Lien visant à présenter le Tissou (la monnaie
locale), un projet de pépinière partagée de l’APIE et plein de mots d’avenir de la part de chacun.e !


Si le cœur vous en dit, vous pouvez nous aider à diffuser cette
proposition dans vos réseaux grâce au fichier image ci-dessous, ou en communiquant l’adresse de cette page web à vos contacts.

Comprendre ensemble

Avec la participation de l’association de la Fresque du climat, Ôcheval et Colibris a accueilli dans le petit manège presque quarante participants attentifs, joyeux et créatifs ! Durant toute la matinée et l’après-midi, (entrecoupé d’un repas partagé chaleureux et vraiment délicieux – mmmmhhh la tarte au caramel !) les enfants, les collégiens, les lycéens et les adultes ont phosphoré, discuté, débattu des enjeux environnementaux liés aux activités humaines.
Tout le monde a dessiné de magnifiques fresques colorées, avec l’appui souriant et bienveillant de Marie-de-la-Fresque.
Merci Marie, merci à toutes et tous pour votre joyeuse contribution !