Stage d’Hiver, de Printemps et d’Eté ! Inscriptions ouvertes

Pour les stages d’hiver le Registre de Stage en place au club house. Merci de penser à vous inscrire ( sur place ou par mail) avant le 11 février car à cette date, les stages n’ayant pas un minimum de 4 inscrits seront annulés ou transformés en cours à la demande.
Pour tous les « gros » stages de l’année ( exazen galop 1 à galop 7, théâtréquitation, randonnée ) fiches d’inscription en place sur la porte de la sellerie!

Tous les plannings sont à l’onglet Stages 2024

Belle journée;-)

Places à jour au 5 février

VOEUX 2024

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année, pleine d’ambition: je vous souhaite santé de faire humanité radieuse, que votre quotidien soit d’accomplissement heureux plutôt que de rêve d’instant d’évasion et que vous touchiez synergie à cheval, en nature et aussi entre humains.

Je vous souhaite de rencontrer FORTUNE!

Fortune ce fut une maîtresse d’école équestre pour moi: je l’ai rencontrée en retraitée après une carrière internationale en concours complet d’équitation: il a fallu quelques année pour qu’elle préfère le pré, malgré les insectes, à son box dans lequel, à la première mouche plate, elle revenait au grand galop après avoir sauté tout, mais vraiment tout, ce qui était sur son chemin!!! Et puis finalement elle y a vécu jusqu’à 36 ans, plus d’une demi-vie après équitation à très haut niveau!
Peut -être même que c’est ce très haut niveau équestre qui lui a permis de si joliment vieillir en permettant à la jeune cavalière que j’étais de sentir ce qu’était un cheval en plein plaisir de mouvement parfaitement fluides, puissants, souples, capable de porter le cavalier, dos plein du désir de se porter en avant, à la moindre de ses demandes. ( Bien loin du « dos en béton » que j’ai pu entendre réclamer par triste écuyère plus tard…)
Evidemment il fallait un peu de tact et j’ai parfois eu quelques excès d’adrénaline en sentant sous moi ce qui pouvait devenir nitroglycérine si j’oubliai liant et respiration…
Evidemment j’ai du faire et parfaire des efforts pour la suivre puis qu’elle suive mes intentions, une fois que, pour elle, j’étais digne de confiance.
Evidemment il y a eu enthousiasme des instants d’union et frayeurs qu’ils ne se rompent ( avec peut-être un ou deux os…)
Fortune put être cette maîtresse d’équitation car elle même savait se mouvoir harmonieusement, pas uniquement « naturellement »dans un idéal fallacieux de sans humain, mais en composant avec l’humain et réciproquement. Elle avait eu bons professeurs humains, capable eux aussi de savourer et cultiver plaisir du mouvement vivant. Un magnifique chemin avait été parcouru entre deux espèces pour décliner en respects et efforts mutuels, harmonie et joie de vivre!

Alors je vous souhaite pour 2024 de cultiver rencontre avec FORTUNE en tous domaines pour que puisse advenir harmonie fertile et vitale avec tout le vivant.

Départ de Tornado en fin de matinée

Tornado partira demain, samedi 29 avril en fin de matinée. Que tous les témoignages d’affection que vous lui portez et ce qu’il vous a permis de découvrir de clarté nécessaire, de douceur enveloppante, de réactivité à modérer, de fougue à célébrer, de rigueur à orienter…se déposent aussi en vous comme trésor à faire vivre au quotidien en toutes interactions.

Tornado quittera Ôcheval samedi 29 avril en début d’après-midi. Après deux ans et demi en pension école, de beaux progrès qui lui permettent de faire passer des galop 6-7 en ayant conservé et perfectionnés ses qualité de cheval d’extérieur, de magnifiques moments de prises de confiances réciproques à conserver pour de nouvelles aventures équestres ( tant pour le cheval que pour ses attaché.e.s cavalier.e.s), il rejoint son copain Enjoy et sa propriétaire Floriane dans le Cantal où il soutiendra une nouvelle installation paysanne 😉!

Voeux 2023

Les voeux sont imprimés au club-house, s’ils vous inspirent laissez libre cours, sur la feuille encore blanche à côté pour y laisser courir votre plume, griffe ou patte 😉

MERCI pour LES TRANS’PORTES!

Merci à tou-te-s, exposant-e-s, 26 venus avec leurs sourires, bonne humeurs, envies convictions et produits délicieux.

Merci aux 112 cavalier-e-s de la journée

Merci aux centaines, on ne les a pas compté , de visiteuses et visteuses

Et merci aussi à la pluie qui a laissé place au soleil à partir de 8h30 ( ouf ) en ayant garanti un arrosage de la carrière avec quelques flaques pimentant les démonstrations!

Et si DEMAIN est HHUMAIN, on se dit à l’année prochaine 😉

Humains de cheval et de nature : découvrir le vivant et apprendre à agir

Cette année encore, 18 élèves ont suivi les cours Humains de cheval et de nature, un mercredi à cheval et un mercredi « à pied ». Mais au fait, qu’ont-ils bien pu faire, concrètement, ces mercredis où ils laissaient à la maison les minichaps et le casque ?

Il y a eu des révisions équestres comme le nœud d’attache, les différents éléments d’un filet ou d’une selle, les bases de l’anatomie du cheval et même les principales figures de manège en les répétant à pied (et en galopant en riant aussi).

Mais toute l’année, les élèves ont surtout fait usage réfléchi, et de plus en plus efficace, de leur corps, de leurs bras, de leurs jambes pour agir et participer à l’entretien régulier du club. Ils ont appris à démonter des filets pour les nettoyer, puis bien sûr à les remonter dans l’ordre sans se tromper… Ils ont aussi appris à graisser les pieds ou à appliquer de l’huile de cade, à faire un pansage de qualité, et de temps en temps, à couper la queue (plus ou moins droit) de leurs amis à sabots.

C’est ce temps passé à exercer son regard, son ouïe, son toucher au contact des chevaux et du vivant qui permet de devenir non un simple cavalier utilisateur d’un cheval, mais femme ou homme de cheval. C’est l’invitation à un chemin de relation consciente, d’une telle attention et d’une telle intensité dans des rythmes lents ou intenses que c’en est presque magique… Vous savez, ce p’tit truc qui met des étincelles dans les yeux et les cœurs !

Qu’il s’agisse de ramasser les crottins, d’arroser le manège, d’installer de la paille dans les cabanes (d’aider à réparer ces cabanes et les clôtures de temps en temps, d’ailleurs), de nettoyer les abreuvoirs, de déplacer des clôtures pour fournir de nouveaux pâturages, ou de distribuer des pierres à sel, les élèves ont appris à travailler ensemble, à fournir des efforts réguliers dans la bonne humeur, et tout au long de l’année, ils ont contribué au bien-être des équidés… et par ricochet, au plaisir et à la sécurité de tous les cavaliers du centre.

Merci à elles et eux tous !